Lutz WAGNER nouveau maire de Königswinter

Il remplace Peter WIRTZ maire sortant qui était en poste depuis le 1er octobre 1999.

Né à Bonn en 1964, il a grandi à Königswinter-Rauschendorf.

Il vit avec sa famille à Uthweiler. Marié à Maike, ils ont deux enfants de dix ans.

Economiste agricole qualifié ,il travaille dans la publicité et les relations publiques. Sa carrière politique a débuté en 1981, lorsqu’il a rejoint le parti des Verts dont il est président de la fraction du conseil municipal des Verts depuis 1990.

« Mes priorités thématiques sont le développement urbain durable, la protection du climat et de l’environnement, le sport et la politique financière de notre ville. »

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Viva Peru

Image1

Groupe devant le Machu Picchu

Telle fut l’interjection lancée par notre présidente lors du séjour au Pérou organisé par le comité de jumelage du 15 au 27 janvier 2020. Après la découverte de Lima durant la première journée nous avons longé en autocar l’immense côte pacifique semi désertique jusqu’à la région viti-vinicole de Pisco, notre ville jumelle péruvienne. La rencontre avec l’équipe municipale a été marquée par des discours et échanges officiels de circonstance entre les édiles des deux villes, auxquels a été associée la délégation cognaçaise composée de 35 personnes. Les cérémonies se sont conclues par un partage gastronomique accompagné de notre cognac, emporté dans les bagages, au son de musiques traditionnelles du Pérou! Notre installation à Paracas, cité balnéaire voisine, nous a offert l’opportunité de découvrir des sites historiques surprenants (géoglyphe du candélabre, citadelle inca de Tumbo colorado) et un environnement ornithologique exceptionnel (islas Ballestas). Notre passage dans cette région, balisé par la découverte des traditionnelles haciendas-bodegas aura permis de partager l’incontournable breuvage national péruvien : le pisco ; apprécié de tous, notamment dans sa version cocktail (pisco sour).

Image2

Remise de la médaille à Monique pour le bicentenaire du Pérou

Notre voyage s’est poursuivi par la visite de la faille tectonique de Nasca puis par le site des fameuses lignes zoomorphes de Nasca que certains ont choisi de découvrir depuis le ciel. Le lendemain, un étonnant parcours en bordure de l’océan pacifique nous a mené au pied de la cordillère des Andes pour en débuter l’ascension afin de rejoindre la ville d’Aréquipa (2335 m) et découvrir son riche patrimoine colonial (couvent de Santa catalina) : Ceci aura préparé nos organismes à affronter les altitudes andines à venir avec l’appui des infusions de coca. Après un trajet en avion au-dessus de l’Altiplano nous voici dans la capitale de l’empire inca : Cusco, situé à 3400 m, et caractérisé par son architecture coloniale ordonné autour de la plaza de armas. Notre guide nous a fait découvrir les constructions emblématiques où se superposent des fondations traditionnelles incas, identifiables aux pierres multi angulaires à l’ajustement imperceptible, et sur lesquelles les conquistadors espagnols et les congrégations religieuses sont venues édifier des lieux de culte catholique ; l’ensemble traduisant un étonnant syncrétisme religieux.

Image3

Groupe à Tombo Colorado

Enfin “last but not least » le parcours par le train le long de la vallée encaissée de l’Urubamba nous a mené dans la ville d’Aguascalientes, au pied du massif tant attendu. Très tôt le matin nous avons pu découvrir après une longue ascension dans une végétation luxuriante, la perle du séjour, nimbée des brumes matinales : Machu Pichu. Grandeur de ce site hors norme, implanté au sommet d’un massif arasé pour en extraire les matériaux de construction. Tout ici nous fait ressentir la grandeur de cette civilisation inca disparue et son organisation sociale impressionnante, qui vénérait le soleil et voyait à travers l’or une représentation de la divinité solaire. Encore quelques photos mémorables et c’est déjà le retour vers Cuzco pour profiter d’ultimes visites et achat de souvenirs avant le trajet en avion vers Lima puis Paris durant lequel le questionnaire du séjour a permis d’animer notre groupe durant ce long retour vers l’hexagone. «Gracias a nuestro guía Andrés !», et à bientôt pour la soirée de restitution le 13 mars, avec reportages écrits par chacun(e), photos, vidéo et… pisco !

Image4

Groupe de deux jeunes danseurs à Pisco

Jean-Luc Belmonte, référent Pérou

Publié dans Divers, Pisco - Pérou | Laisser un commentaire

Nouvelles d’Espagne

Un groupe de 54 personnes a rendu visitP1070509e à nos amis Castillans comme chaque année impaire pendant les vacances de la Toussaint.

Départ à l’aube du 22 octobre et cap sur Bilbao la grande métropole du Pays Basque. Visite du spectaculaire musée Guggenheim, extérieure et intérieure avec audioguides, et retour à l’hôtel bien mouillé, comme cela arrive dans ce Pays Basque si verdoyant. Cela n’a pas empêché la plupart d’entre nous de savourer de délicieux Pintxos, et de se reposer dans un superbe hôtel où le petit déjeuner buffet du lendemain, copieux et varié, a recueilli de nombreux avis favorables…

Cap sur Cuenca le 23, trajet pluvieux mais quelle récompense, quelle surprise à l’arrivée, où grâce à un ciel partiellement dégagé, nous avons découvert un panorama grandiose, de nombreux arbres au feuillage automnal, avec en toile de fond les superbes Gorges du Huécar, et la rivière elle même en contrebas, parcourue par des canoës. Je suis sûr que beaucoup d’entre nous se souviendront de ce moment. Et que dire de la vieille ville, ses ruelles typiques, sa plaza Mayor, sa Cathédrale, et ses posadas d’époque où il est possible de bien se restaurer sans se ruiner, dans le souvenir de Velasquez.

Mention pour nôtre hôtel dans la vieille ville, typique et confortable, offrant à certaines chambres des vues remarquables. Pour ma part je reviendrai à Cuenca pour y passer un peu plus de temps et mieux découvrir cette cité magique.

Emploi du temps serré et arrivée à Aranjuez ville Royale. Après un repas à El Rana Verde et sa délicieuse soupe aux haricots, visite guidée des jardins. Petite déception devant le manque d’entretien de ce superbe endroit, jardins et Palais au bord du Tage, impression confirmée par notre guide qui regrette le manque de moyens alloués à la culture, comme dans d’autres pays, où elle n’est pas toujours prioritaire !!!

Arrivée à Valdepeñas, accueillis avec enthousiasme par nos amis, le long de la Plaza de Cognac. Puis départ le lendemain pour Villanueva de Los Infantes où plane l’ombre de Cervantès et de Quevedo dont nous avons visité la Celda, sa dernière résidence. Cité riche de son histoire passée, et de ses lieux emblématiques, Palais, Patios remarquables « Casa de los Estudios », Prison de l’Inquisition, plaza Mayor et beaucoup d’autres  avant un bon repas pris en commun dans un restaurant sympathique.

Après des visites gourmandes et pédagogiques, biscuiterie et fromagerie, retour à Valdepeñas, et réception à la mairie. Soulignons la brillante prestation de Vanessa Irla, 1ere adjointe qui a eu la délicatesse de traduire et lire, son chaleureux discours de bienvenue en Français.

Il était temps de prendre des forces, avant de partager deux journées d’amitié, de convivialité, préparées avec tellement de passion et de savoir faire par l’association « me gusta coñac, j’aime Cognac » qui avait confié le samedi à l’association gastronomique « Duelos y Quebrantes » la préparation d’une paella géante et savoureuse et d’une « limona »  boisson  typiquement Manchega.

En suivant, copieux repas le dimanche, avec le soutien de la Municipalité, au Musée du Vin. Durant les deux jours, danses, chants, groupe de Flamenco haut de gamme se sont succédés pour célébrer l’amitié entre nos deux villes, et le plaisir d’être ensemble, à noter la   prestation P1070872remarquée d’une chorale de Cognaçais.

Départ le lundi matin, avec comme toujours beaucoup d’émotion et quelques larmes, et la promesse de se revoir dès l’année prochaine en terre Charentaise, arrivée prévue en principe le 14 juillet jusqu’au dimanche suivant mais nous en reparlerons.

Je souhaite pour finir, faire part de ma réelle satisfaction en constatant que le cercle amical s’agrandit. L’association «  me gusta coñac » peut compter désormais avec « Duelos y Quebrantos » qui reçoit des familles Cognaçaises, mais aussi avec « l’Agrupación Maestro Ibañez » que nous avons reçue le 14 juillet dernier, et dont certains membres ont participé à l’hébergement et aux animations évoquées précédemment. Enfin nous avons échangé avec des peintres du « colectivo de los artes » très connus à Valdepeñas qui souhaitent venir exposer à Cognac, et nous sommes en contact avec eux. Notre amie Marie Claire Pajeille sera contactée.

Cette participation accrue des Associations qui animent notre ville jumelle, ce dialogue et cette proximité avec les Valdepeñeros, sont bien dans l’esprit du Jumelage et justifient son rôle.

Enfin je souhaite remercier très sincèrement l’ensemble du groupe pour l’état d’esprit et la gentillesse dont il a fait preuve durant cette semaine de proximité.

Mario Jaen – Référent Espagne
En passant | Publié le par | Laisser un commentaire

UN ANNIVERSAIRE MEMORABLE !!

P1010889

La représentation officielle du jumelage

Nos 30 ans d’amitié et d’échanges entre Königswinter et Cognac ont été célébrés dans la joie et la bonne humeur ce samedi 28 septembre. Pouvait-il en être autrement ?

Nous avons accueilli nos amis le 27 au soir pour un séjour et une découverte voir redécouverte de notre région jusqu’au 2 octobre au matin.

Les retrouvailles ont commencé en fanfare par une déambulation animée rue d’Angoulême, une pause festive dans le marché couvert pour une arrivée du cortège au jardin public jusqu’à l’emplacement de la plaque commémorative qui a été dévoilée par les maires  Michel Gourinchas pour Cognac et Peter Wirtz pour Königswinter. Les 30 années d’amitié entre nos deux villes seront ainsi symboliquement immortalisées au sein du parc municipal

Les discours chargés de souvenirs et d’émotions ont été échangés par les présidents de jumelage, les maires, Monsieur Herbert Krämmer ancien maire allemand et Mr Francis Hardy alors maire de Cognac ; tous deux à l’initiative de ce jumelage.

Les hymnes nationaux ont été interprétés par la fanfare « les Gueules Sèches » de Limoges ainsi que d’autres airs connus et reconnus; les collègiens de la chorale Coll’and Song nous ont enchanté par leur chants et notamment l’air de l’Hymne européen en allemand et en français.

Bonne humeur, joie et amitié s’étaient invitées lors du repas du jumelage pour les 120 participants.

Nos amis allemands nous ont gratifié de leur chorale avec le chant de la Lorelei, Krista nous informant avec regret que ladite Lorelei n’avait pas pu les accompagner ayant préféré rester au bord du Rhin sur son rocher !

Après une journée dominicale en famille, nos amis sont partis visiter la Roche Courbon et La Rochelle.

En clôture de cette semaine, un repas préparé par les membres du jumelage, a rassemblé, visiteurs, familles d’accueil et amis du jumelage le mardi soir dans la salle des Borderies avec une surprenante animation préparée par des membres du jumelage. Les clowns se sont donnés à fond pour initier nos amis à l’art de la sculpture des ballons. Si la réussite s’avéra mitigée pour les productions artistiques par contre la rigolade fut assurée !

P1010907

La jeunesse à l’honneur pour ce 30ème anniversaire

Nous nous sommes séparés dans l’heureuse perspective des retrouvailles fixées du 4 au 10 mai 2020 à Königswinter où nous vous attendons nombreux. Cognac est restée à « l’heure allemande » avec la venue des collégiens du Gymnasium Oberpleis. En effet nos amis à peine repartis, se sont les collégiens de Felix Gaillard qui ont accueillis leurs correspondants allemands pour une semaine d’échanges scolaire et en famille.

La pérennisation d’échanges associant les adultes et les scolaires apparaît comme une réussite de notre jumelage.

Chantal – référente Allemagne
En passant | Publié le par | Laisser un commentaire

L’engagement de jeunes colombiens courageux

A l’initiative du Comité de Jumelage et de son groupe « Vent d’Espagne, Aire de España » et en collaboration avec Terre des Hommes qui est impliqué dans ce projet, une trentaine de personnes se sont retrouvées samedi 09 novembre à la Maison de quartier Saint Jacques. Elles ont pu voir et entendre une délégation de trois jeunes Colombiens de l’Association « Taller Abierto » demeurant à Buenaventura, le plus grand port Colombien sur la côte pacifique. Ils sont issus de la communauté Afro-Colombienne représentant 80% de la population de la zone portuaire, et qui subit la persécution de bandes armées militaires ou paramilitaires, trafiquants d’armes et narco trafiquants. La finalité pour ces derniers étant de les chasser par la terreur, la torture, et les exécutions sommaires, afin d’avoir le champ libre pour mener à bien par l’océan leurs divers trafics ; bandes nous disent t’ils qui bénéficient souvent de l’appui de multinationales, et de la bienveillante neutralité des autorités politiques.

Les principaux domaines d’intervention de « Taller Abierto » sont l’équité et la prévention des violences de genre, l’accompagnement à la participation citoyenne, l’auto-organisation communautaire, le plaidoyer, les droits humains et l’appui juridique et psychologique, en initiant par ailleurs des cours de danse et de théâtre, afin de soustraire les plus vulnérables (les jeunes en particulier) à cette spirale de violence quotidienne, et ce, souvent, au péril de leur sécurité.

Il faut savoir que Buenaventura est considérée comme l’une des villes les plus dangereuses au  monde, avec un taux de criminalité 24 fois supérieur à celui de l’Irak  hors Bagdad ; une zone de non droit où 50000 pesos (13 Euros) suffisent pour assassiner sa femme ou son voisin, glaçant ! Beaucoup d’émotion en écoutant leurs explications ou en visionnant leur vidéo.

Cette séquence poignante, s’est conclue par une dégustation de plats colombiens, élaborés grâce à nos amis Danielle et Michel Roger qui entretiennent des liens particuliers avec la Colombie, aidés par une brigade de cuisinier(e)s.

Merci pour ce riche moment de partage à Monique Genton, qui en est l’instigatrice.

Enfin une vidéo a été réalisée afin d’envoyer là-bas un message de soutien et d’amitié.

Mario Jaen- référent Espagne
En passant | Publié le par | Laisser un commentaire